Uchronie Wiki
Advertisement
Uchronie Wiki

Herb Jagiellonów.PNG

Débuts et points de divergence[]

L’histoire de Domus Iagellonica se déroule dans le monde tel qu’on le connait. En Europe, au XVIe siècle.

Dans cette histoire, deux changements surviennent :

La reine Barbara de Pologne survit et guérit de ses blessures grâce à l’aide de médecins italiens.

La dynastie Jagellon survit entre les mains de Stefan, un robuste garçon né de l’union de Barbara et de Sigismond II de Pologne.

Le roi Sigismond II unit la Pologne et la Lituanie lors de l’union de Lublin en 1569.

En 1571, il réunit la Diète et leur propose de rétablir la primogéniture royale.

Après maintes discussions, la Diète accepte ce changement et le Traité de Varsovie signé par le roi le 15 décembre 1571 établit la dynastie Jagellon sur le trône de Pologne.

Le roi, assuré de sa descendance grâce à son fils Stefan, meurt paisiblement le 7 juillet 1572.

Le roi Stefan Ier[]

Le défunt roi est inhumé en grande pompe le 12 juillet.

Son fils le roi Stefan I est couronné roi de Pologne-Lituanie le 1er Août en la Cathédrale de Wawel à Cracovie.

Stefan Ier entreprend de continuer l’unification des deux royaumes et choisit de s’allier par mariage à la couronne d’Autriche. Il épouse Eléonore de Habsbourg le 12 août 1578.

Il eut deux enfants, Stefan, le futur Stefan II et Marie. Marie fut mariée au prince Gaston de France.

Le prince Stefan se maria le 1er Septembre 1605 avec la princesse Elisabeth d’Angleterre afin de sécuriser une nouvelle alliance.

Le roi Stefan Ier entreprend l’annexion du duché de Prusse et la sécurisation des territoires du Nord.

XVIIe siècle[]

Louvoyant sur la scène diplomatique, notamment en évitant de s’engager dans la guerre de Trente Ans qui ébranla le Saint-Empire, le Royaume de Pologne-Lituanie a pu sécuriser ses possessions, notamment à l’est face à la Russie.

Les rois Stefan II et III sécurisèrent des alliances avec la France et l’Angleterre et regardaient la situation à l’est comme à l’ouest afin de préserver la paix dans le royaume.

Les guerres contre la Russie (1654-1667) et la Suède (1655-1660) ont profondément ébranlé le royaume, sorti victorieux mais pas indemne.

Si le Royaume, aidé de ses alliées Français et Anglais n’a pas perdu de territoires (contrairement à la réalité), ses armées ont subi de lourdes pertes et les territoires occupés sont partiellement à reconstruire.

La Pologne participe et aide à remporter la Bataille de Vienne contre les Ottomans en 1683, ce qui consacre le pays sur la scène continentale.

XVIIIe siècle[]

La fin du règne de Stefan III et celui de Sigismond III sont consacrés à la reconstruction et la consolidation du royaume.

Les alliances avec la France et l’Angleterre sont renouvelées, et de nouvelles avec l’Autriche et la Bavière sont créées.

Un traité de paix et d’amitié est signé avec la Russie en 1714, laissant présager une période de stabilité sur le flanc est du pays.

Le pays participe victorieusement, tantôt du côté suédois, tantôt du côté russe puis s’alliant à cette dernière après 1714 à la Grande Guerre du Nord (1700-1721)

Le conflit victorieux permet à la Russie de grignoter des territoires sur les rives de la Baltique et d’y installer sa nouvelle capitale, Saint Pétersbourg.

La monarchie se stabilise et se réforme, au détriment de la Diète.

A la fin du siècle, le pays n’échappe pas aux idées des Lumières et la Grande Diète de 1788 à 1792 dote le pays d’une constitution, ratifiée le 3 mai 1791.

Le pays suit de près la situation en France lors de la Révolution et parvient, notamment en menaçant de briser l’alliance et de rejoindre la coalition de maintenir une monarchie constitutionnelle en France.

XIXe siècle[]

Après avoir sécurisé la monarchie française et évité les guerres qui menaçaient le pays, la Pologne a commencé sa mue pour devenir une puissance moderne.

L’administration a été rénovée, les armées refondées. Les alliances ont été maintenues au grès des différents mariages et traités.

Le pays a amorcé sa révolution industrielle en 1830 sous le règne du roi bâtisseur, Jean III.

Les industries naissantes et notamment la découverte de veines de charbon dans les montagnes du Sud ont accéléré les mutations du pays.

Le royaume, peu touché par le printemps des peuples de 1848, a néanmoins vu ses alliances modifiées au profit de la Russie et de l’Angleterre.

Des rivalités avec les royaumes de Brandebourg et l’Empire d’Autriche ont poussé le royaume à signer une alliance avec la France en 1860.

A la fin du siècle, le pays mène des actions de colonisation à Madagascar et au Kenya.

Ses efforts expansionnistes sont récompensés lors de la conférence de Berlin en 1885 qui lui permet de légitimer ses territoires africains.

Advertisement