Uchronie Wiki
Advertisement
Uchronie Wiki



Informations Générales[]

Puissance économique et militaire majeure, le Royaume de France est membre de l’ONU et de la Confédération Européenne.

Après maintes réformes et révolutions, le Royaume connaît une période de paix et de prospérité.

Monarchie constitutionnelle dirigée par le roi Jean IV d’Orléans, et gouvernée par le premier ministre Emmanuel Macron (LREM), le royaume est en constante croissance.

Histoire[]

XVIIIe siècle[]

L’histoire du Royaume de France diverge à la Révolution. La constitution de 1791 est appliquée notamment sous la pression du Royaume de Pologne-Lituanie, alliée de longue date et première puissance européenne.

Le roi Louis XVI, soumis à l’autorité de l’Assemblée Nationale, réforme le royaume et acte les revendications des révolutionnaires.

La guerre est évitée de justesse, et le royaume continue ses réformes.

XIXe siècle[]

Le roi Louis XVI meurt en 1804. Lui succède son fils Louis XVII.

Le roi Louis XVII, influencé par la cour, essaye de revenir aux lois et coutumes de l’Ancien Régime, mais l’Assemblée Nationale limite de plus en plus ses pouvoirs.

Ne pouvant plus gouverner, il abdique en 1820.

Le pays entre alors dans une lutte entre les royalistes menés par Louis de France, le frère de Louis XVI et les réformateurs menés par Louis-Philippe d’Orléans.

Finalement, ce dernier appelé par l’Assemblée Nationale, est couronné Roi des Français le 1er octobre 1821 en la cathédrale Notre-Dame.

La Pologne-Lituanie, soucieuse de ne pas perdre son allié français, reconnaît le nouveau roi. Les cours européennes, afin de ne pas risquer de rentrer dans des conflits inutiles, le reconnaissent à leur tour, privant ainsi les royalistes de soutien.

Louis de France, lâché par les puissances européennes, s’exile en Autriche.

Le royaume continue ses réformes malgré l’opposition toujours réelle des conservateurs.

Le roi, de plus en plus autoritaire, est déposé par l’Assemblée le 23 février 1848.

La République est proclamée dans la foulée et le général Louis-Napoléon Bonaparte est élu président par l’Assemblée le 1er mars.

La Pologne-Lituanie rompt son alliance dans la foulée, laissant le pays à la merci d’une attaque étrangère.

À l’issue de son mandat, le président Bonaparte garde le pouvoir et se proclame Empereur des Français le 2 décembre 1852.

L’empereur engage l’industrialisation et la modernisation du pays.

Les tensions montent en Europe et la France renoue avec son ancien allié Polono-lituanien en 1860.

La guerre de 1870 voit la chute de l’Empire et la restauration des Orléans sur le trône.

Philippe VII, revenu d’exil est couronné Roi des Français le 1er janvier 1871 en la cathédrale Notre-Dame.

Le roi entreprend de continuer la politique d’industrialisation et de libéralisation du pays menée par son prédécesseur.

Le royaume s’engage dans une politique d’expansion coloniale en Afrique et en Asie.

Les colonies françaises (similaires à celles de la réalité) sont reconnues sur la scène internationale lors du traité de Berlin de 1885.

XXe siècle[]

Le début du XXe siècle voit une rapide progression de l’industrie, ainsi que l’électrification du royaume. Cette période faste, connue comme la Belle-Époque, période de relatif libéralisme, voir l’essor des arts et de la culture. L’exposition universelle de Paris de 1900 est un véritable succès et propulse la capitale sur la scène culturelle mondiale.

Le pays continue sa mue et se dote d’un réseau ferroviaire au niveau national.

Les industries tournent à plein régime, malgré la perte des régions minières d’Alsace-Lorraine en 1871.

Le pays croit en une paix renouvelée et en l’essor de la science. Hélas, la guerre va bientôt rattraper le pays.

Première Guerre Mondiale[]

La mort de l’Archiduc d’Autriche à Sarajevo ainsi que le jeu des alliances précipitent la France dans la guerre en 1914. Le pays subit l’avancée de l’armée allemande de plein fouet, malgré l’aide de l’allié britannique.

Les combats se stabilisent en 1915 et les soldats se retranchent derrière des lignes de tranchées sur toute la longueur du front. Les batailles se succèdent de part et d’autre, sans grand succès. Il faudra attendre l’année 1917 et la reprise de la guerre de mouvement sur le front est et l’arrivée des Américains et Louisianais à partir d’octobre pour que les offensives reprennent.

La frontière est atteinte début 1918 et les forces alliées commencent à pénétrer en territoire allemand.

Le Kaiser abdique 12 mars et la capitulation allemande est signée à Retondes pour le flanc ouest le 15.

Le pays récupère l’Alsace-Lorraine et obtient des réparations de guerre de l’ordre de plusieurs millions de marks-or.

Entre-Deux Guerres[]

Le pays, victorieux mais non indemne, pleure ses morts et se reconstruit.

Les accords de Versailles de 1919 voient les accords de Retondes renforcés. Les colonies allemandes sont partagées entre le Royaume et la Grande-Bretagne. Le pays récupère l’Alsace-Lorraine perdue en 1871 et ses riches gisements miniers. Les années 1920 voient le lancement du plan royal de reconstruction. Les rois Philippe VIII et Jean III engagent le pays dans une vague de modernisation sans précédent, dopée par les réparations de guerre.

Le pays se stabilise et voit apparaître de nouvelles années d’insouciance, les années folles.

Les années 1930, notamment à cause de la Grande Dépression qui touche le pays dès 1929, sont plus sombres. Les mouvements socialistes et nationalistes prospèrent.

Le royaume engage les accords de Matignon en 1936 sous le gouvernement d’union des gauches de Léon Blum. Les acquis sociaux, notamment les premiers congés payés de deux semaines, voient de nombreux français envahir les côtes du pays tous les étés.

Hélas la paix ne durera pas. Le roi regarde son voisin allemand d’un œil inquiet et engage la mobilisation des troupes.

Deuxième Guerre Mondiale[]

Après l’annexion de l’Autriche et les accords de Munich en 1938, le roi engage la mobilisation et le déploiement des troupes à la frontière.

Après l’attaque du royaume de Pologne-Lituanie le 1er septembre 1939, les alliés français et anglais déclarent la guerre à l’Allemagne le 3. Les troupes engagent le combat et pénètrent en territoire allemand le 4. L’avancée d’abord rapide, est rapidement stoppée. Les combats se stabilisent autour d’une ligne Cologne-Fribourg. Les troupes alliées tentent plusieurs fois de percer le front ennemi, mais rien n’y fait.

Il faudra attendre l’entrée en guerre des États américains, États-Unis et Louisiane, en 1941 pour que le front se débloque.

L’arrivée massive de troupes fraîches permet la reprise de l’avance alliée. Hanovre, puis Hambourg sont rapidement atteintes. Berlin et Munich sont assiégées par les alliés occidentaux à la fin de l’année.

Munich tombe le 1er février 1942, et Berlin le 3 mars. L’empereur Guillaume III capitule sans conditions le 5.

La guerre est terminée en Europe, mais la paix est difficile.

Les accords de Varsovie voient la partition de l’Allemagne et de l’Autriche en quatre zones d’occupation : américaine, britannique, française et polonaise.

Après-guerre[]

Le pays, victorieux, entame l’occupation des pays vaincus dès le 1er avril 1942. La fin de la décennie voit le début d’une vague de décolonisation. Le pays perd l’Indochine en 1946 puis les colonies africaines dans les années 1950 et 1960.

Le pays, amputé de ses richesses coloniales, se transforme. Le grand roi Henri V, aidé par son allié le roi polonais Michel IV, lancent la construction européenne.

La Confédération Européenne est fondée par le traité de Bruxelles de 1970. Les pays s 'engagent à s’entraider économiquement et à faire respecter les valeurs démocratiques en Europe et dans le monde.

La fin du règne du roi Henri VI voit l’aboutissement de plusieurs projets scientifiques majeurs. Le projet Ariane est couronné de succès dans les années 1980.

Le Concorde, inauguré en 1976, voit les vols supersoniques s’ouvrir à un riche public.

Enfin le TGV, inauguré en grande pompe par le roi en 1981, est depuis un succès économique et commercial.

Le roi Henri VI s’éteint en 1999, à l’aube du 3e millénaire dans un pays pacifié et fier de son succès économique et scientifique.

Dirigeants[]

XVIIIe siècle[]

  • Louis XVI : 1774 – 1804

Monarchie de Bourbon[]

  • Louis XVII : 1804 – 1820

Monarchie d’Orléans[]

  • Louis-Philippe Ier :  1821 – 1848

République française[]

  • Louis-Napoléon Bonaparte : 1848 – 1852

Empire des Français[]

  •   Napoléon Ier : 1852 – 1870

Monarchie d’Orléans (restauration)[]

  •  Philippe VII : 1871 – 1894
  • Philippe VIII : 1894 – 1926
  • Jean III : 1926 – 1940
  • Henri V : 1940 – 1999
  • Henri VI : 1999 – 2019
  • Jean IV : 2019 –

Advertisement