Uchronie Wiki
Advertisement

Informations générales[]



Drapeau de la Wallonie

La Yougoslavie, en forme longue la république fédérale yougoslave, est un état créé en 1965. Après la seconde guerre mondiale, le pays devient communiste et le restera jusqu’en 1965 date de la révolution yougoslave qui va installer la république. Aujourd’hui, la Yougoslavie est un état bien encré dans l’économie de marché. Depuis 2015, son président est Slobodan Milosevic du PRY ( Parti Républicain Yougoslave)

Après guerre[]

Après la seconde guerre mondiale, la Yougoslavie devient un pays communiste dirigé par Tito. Entre 1945 et 1959, la Yougoslavie se développe et devient le bras droit de l’URSS. En 1957, la Yougoslavie envoit 18 000 soldats pour mater l’insurrection de Budapest.

Crise économique de 1959[]

Le 15 juin 1959, le ministre de l’intérieur reçoit un appel inquiétant : la valeur du rouble yougoslave chute de 20 %. L’économie yougoslave autrefois un exemple dans le communisme devient le mauvais élève. C’est dans cette période qu’un politique commence à faire parler de lui : Paul Cvetkovic, député au riksdag, s’oppose à Tito sur la politique à suivre ce qui lui vaut 30 jours de prison et son expulsion du parti. 2 mois plus tard, dans la clandestinité, il forme le PRY. Le 30 juillet 1960, à Bitola, une manifestation d’ouvriers est réprimé dans le sang. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase

Révolution Yougoslave[]

Le 28 octobre 1964, Asrim Saakachvili s’immole devant la mairie de Pristina. Ce jeune ouvrier à 21 ans et vie sous le seuil de pauvreté. Il meurt le 14 novembre des suites de son acte permettant d’allumer la flamme de la révolution. Le lendemain, environ 20 000 personnes assistent à son enterrement. Ce jour là, Paul Cvetkovic prononce un discourt permettant le début de la révolution. Des le mois de décembre, les toutes premières manifestations se déroulent à Pristina et à Prizren. Tito, d’abord confiant n’envoie pas l’armée réprimées les protestants. Grave erreur. Au début de l’année 1965, le mouvement prend de l’ampleur et Sarajevo, la 3 eme ville du pays est touchée. Cvetkovic, change d’objectif. De réformes économiques, il veut la fin de la dictature. Tito décide d’envoyer l’armée à Ljubljana, 4 eme ville du pays. Mais l’armée, refuse de tirer sur les protestataires et les rejoins. Le 28 février 1965, Tito convoque tous les acteurs de la société yougoslave pour des débats. Mais Cvetkovic s’emporte et est emmené au poste de police. Tito croit étouffer la révolution mais il l’a au contraire, amplifié. Zagreb, la 2 eme ville du pays est touchée par les protestations. Le 4 mars 1965, Tito décrète l’état d’urgence et la loi martiale. Le 25 mars, une manifestation de grande ampleur touche Belgrade. Cvetkovic est libéré et le palais présidentiel assiégé. Dans la nuit du 26 au 27 mars, Tito s’enfuit du pays et prend un avion pour Moscou. Le 27 mars, Cvetkovic, dans le siège du président proclame la république fédérale yougoslave.

Lutte pour la reconnaissance[]

Tito, arrivé en URSS à 9 h 30 est reçu par khrouchtvev à 13 h. Il propose un plan pour reconquérir la Yougoslavie entre le 8 et le 15 avril. Au même moment, Cvetkovic, savant le risque d’invasion soviétique, envoie un appel au président américain pour demander son aide. Le 1 avril 1965, les États Unis, reconnaissent le nouveau régime démocratique yougoslave et envoie immédiatement des armes à l’armée yougoslave. Le 3 avril, débute le vote pour l’invasion de la Yougoslavie. Le 6 avril, les pays du pacte de Varsovie se prononcent contre à 99 % des voies. Seul l’Albanie à voté oui, pour ne pas être isolé. Le lendemain, l’URSS reconnaît la Yougoslavie

Après révolution[]

Après la révolution, le pays rejoint l’OTAN, la CEE et l’ONU. Le pays se développe et devient le pays le plus puissant d’Europe de l’Est. Lors de la guerre du Vietnam, environ 9000 yougoslaves seront envoyés pour aider les américains. En 1972, lors des jeux olympiques de Belgrade, une prise d’otage a lieu tuant 11 personnes sur 150 otages. Les autres seront libérés. En 1998, la Yougoslavie remporte la coupe du monde. Le pays se développe et la population bénéficie d’une richesse égale à ceux d’Europe occidentale

Années 2000[]

Les années 2000 commencent le 24 février 2000 par la démission de Paul Cvetkovic, au pouvoir depuis 1965. 1 mois plus tard, les élections mettent au pouvoir le socialiste Luka Kovac. Il est réélu en 2005. En 2008, la crise économique frappe durement la Yougoslavie entraînant l’inflation et une augmentation du chômage. Le 25 juillet 2010, le socialiste Vladimir Mihailovic, succède à Kovac. Sous son mandat, l’inflation atteint en 2012 le pique historique des 12 %. Le pays est aussi touché par des émeutes entre novembre 2014 et janvier 2015 entraînant la mort de 23 personnes. En 2014, la Yougoslavie renonce au Kuna yougoslave pour adopter l’Euro. Vladimir Mihailovic se suicide le 17 avril devant les télévisions du monde entier lors d’un discours. L’élection de 2015 porte au pouvoir le républicain Slobodan Milosevic. Il est réélu en 2020. Depuis 2022, le pays est en alerte contre une invasion russe. Le 4 janvier 2023, le premier ministre Radovan Karazic propose une réforme des retraites. Le 15, une grève paralyse le pays. Elle s’arrête le 29 après un accord. Le 30 février, une explosion a lieu à moins de 50 mètres du parlement, une fusillade à lieu en plein cœur de l’aéroport et une explosion au nitrate d’amonium détruit le centre commercial westgate. Cet attentat entraîne la mort de 130 personnes. 8 au parlement, 23 à l’aéroport et 99 au westgate

Liste des présidents[]

Paul Cvetkovic ( PRY ) : 1965 - 2000 ( démission)

Luka Kovac ( PSY ) : 2000 - 2010 ( ne se représente pas )

Vladimir Mihailovic ( PSY ) : 2010 - 2015 ( suicide )

Slobodan Milosevic ( PRY ) : 2015 -

Advertisement